Les dégats des mots

Publié le par Sahih Din

 

 

photo

Mouadh Ibn jabal demanda au prophète sws:
"Ô Envoyé de Dieu serons-nous jugés pour nos paroles?"
et le prophète sws lui répondit
"Ô ibn jabal! C'est la moisson de la langue qui le plus souvent jette les gens dans l'enfer"

24. N'as-tu pas vu comment Dieu propose en parabole une bonne parole pareille à un bel arbre dont la racine est ferme et la ramure s'élançant dans le ciel ?
25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Dieu propose ses paraboles à l'intention des gens afin qu'ils s'exhortent.
26. Et une mauvaise parole est pareille a un mauvais arbre, déraciné de la surface de la terre et qui n'a point de stabilité.
27. Dieu affermit les croyants par une parole ferme, dans la vie présente et dans l'au-delà. Tandis qu'Il égare Ies injustes. Et Dieu fait ce qu'Il veut.

Sache que les dégâts causés par la langue (les mots, la parole) sont énormes, et rien ne peut être plus salutaire que sa retenue. Ainsi la loi religieuse (Coran et hadiths) vante le mutisme et insiste sur l'importance du silence.

On rapporte d'après la tradition que :
« Le silence est une sagesse mais rares sont ceux qui le pratiquent».

Le Prophète - sur Lui la Grâce et la Paix a dit :
« La foi d'un serviteur n'acquière la droiture que si son coeur est droit et le coeur ne peut acquérir la droiture que si la langue est droite... » (3).


Mouadh Ibn Jabal demanda au Prophète - sur Lui la Grâce et la Paix - :

« Ô Envoyé de Dieu serons-nous jugés pour nos paroles ? Et le Prophète - sur Lui la Grâce et la Paix - lui répondit :
« ô ibn Jabal ! C'est la moisson de la langue qui le plus souvent jette les gens dans l'Enfer » (4). »

Et d'après Sahl Ibn Saadine As-Saaidi le Prophète - sur Lui la Grâce et la Paix - a dit :
« Celui qui me garantit ce qu'il a entre ses mâchoires et ce qu'il a entre ses jambes je lui garantis le paradis » (5).

Et d'après Abu Horayrah ; le Prophète - sur Lui la Grâce et la Paix - a dit :
« Celui qui croit en Dieu et au jour du jugement, qu'il dise du bien ou qu'il garde le silence » ( 6 ).

On a dit à jésus (sur Lui la Paix) : « montre-nous une oeuvre qui nous fait entrer au paradis ?» Il leur répondit : « ne parlez jamais », on lui a dit : « On ne peut pas se retenir de parler ». II leur a dit : « alors, ne parlez que pour dire du Bien ».

Soulayman (Salomon) fils de Daoud (David) a dit : « Si la parole est en Argent le silence est en Or ».
Et dans les traditions des compagnons du Prophète - sur Lui la Grâce et la Paix -, on rapporte qu'Abu Bakr mettait une petite pierre dans sa bouche, pour s'empêcher de parler, et il disait en faisant allusion à sa langue « C'est elle qui me fait engager dans les sentiers dangereux ». Abdallah Ibn Massoud a dit : « Par Dieu, qui, il n'y a d'autre divinité que Lui, nul organe n'a besoin d'être emprisonné plus que la langue qui est déjà enfermée derrière deux obstacles ; les lèvres et les dents ! ». Taouss a dit: « Ma langue est un lion, si je le libère, il me dévorera».

Si tu te poses la question sur l'origine des grandes vertus du silence (mutisme), sache alors que ces vertus ne sont autres que l'absence des pêchés causés par la langue comme le mensonge, la médisance, la calomnie, l'ostentation, l'hypocrisie, la perversion, la vilenie, la vanterie, les vaines discussions, les disputes..

(3). Rapporté par Ibn abi ad-Dunia dans son livre - assamte (Le silence) - ainsi que al Kharaiti dans son livre « Makarimu al Akhlak » avec une chaîne faible.

(4). Rapporté par Tirmidhi dans le livre de La Foi et il est rapporté également par Ibn Majja.

(5). Ce qui peut être interpréter de cette façons : « Celui gui me garantit (le bon usage) de ce qu'il a entre ses mâchoires (la langue) et de ce qu'il a entre ses jambes (le sexe), je lui garantis le paradis» .

( 6 ). Partie d'un long hadith rapporté par Bukhari et Muslim d'après abu Horayrah.


1. Parler de ce qui ne vous regarde pas

Sachant que le capital du croyant est son temps, les instants de sa vie sont précieux et passent sans retour ; le Prophète - sur Lui la Grâce et la Paix - a dit :
« Un des signes de perfection de la foi (islam) chez l'individu c'est l'abandon de ce qui ne le regarde pas» (7).

Et le récit suivant est très significatif à cet égard : on y rapporte, d'après Anas :
« Un jeune homme était tombé martyr le jour de la bataille d'Uhud, et nous avons trouvé callée à son ventre une pierre (pour alléger les effets de la faim) ; sa mère essuya la poussière du visage de son fils et dit : le paradis sera doux pour toi mon fils ! Et le Prophète - sur Lui la Grâce et la Paix lui dit alors :
« Et qui t'assure qu'il ne parlait pas de ce qui ne le regardait pas ?..».

Parler de ce qui ne nous regarde pas c'est dire ce qui peut être délaissé sans que ce soit un pêché, ni un mal présent ou futur ; et plus grave encore, c'est de perdre ton temps et de faire perdre à ton interlocuteur son temps, en posant des questions du genre : - est-ce que vous jeûnez ? S'il vous répond par : Oui ! Son jeûne perd sa vertu ultime qui est d'être observé en secret, car l'adoration en secret est plus élevée, s'il répond par : Non ! Alors il aurait menti ; s'il ne répond pas, il aurait méprisé son interlocuteur, et s'il ruse pour détourner la question, il gaspillera son énergie etc. Ainsi par une parole (question) sur quelque chose qui ne te regarde pas, tu as exposé quelqu'un à l'ostentation en dévoilant son jeûne ou au mensonge, ou au mépris ou une rude épreuve etc..

(7). D'après Tirmidhi, Ibn Majja et l'imam Malik..

2. Le surplus dans la parole

C'est à définir comme l'excès de parole dans un intérêt quelconque. Si on a besoin de deux mots pour exprimer quelque chose d'utile alors le troisième mot est en plus. Cette indiscrétion n'est pas interdite mais elle est déconseillée. les domaines de l'excès dans la parole sont illimités et le Coran nous désigne ce qui est important et bon à investir par la parole :
« Il n'y a rien dans la plus grande partie de leurs conversations secrètes, sauf si l'un deux ordonne une charité, une bonne action, ou une grande conciliation entre les gens. Et quiconque le fait, cherchant l'agrément de Dieu, à celui-là Nous donnerons bientôt une récompense» (Coran, 4/114).

Le Prophète - sur Lui la Grâce et la Paix a dit :
« Heureux est celui qui retient le surplus de sa langue et dépense le surplus de son argent» (8).

De notre temps les gens agissent inversement puisqu'ils retiennent le surplus de l'argent et distribuent le surplus de la parole. Ataa disait : - les croyants qui vous ont précédé détestaient le surplus de la parole et pour eux le surplus est tout ce qui vient après le Coran, la Tradition, la commanderie du bien, le pourchas du mal, et de parler pour un intérêt vital et obligatoire, et ils avaient à l'esprit les versets suivants qui évoquent les anges préposés à notre surveillance :

«Alors que veillent sur vous des gardiens, des nobles scribes, qui savent ce que vous faites.» (Coran, 82/10-12), et
« II ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l'inscrire. » (Coran, 50/18).

Le jour du jugement ! Quelle honte pour le fidèle de voir sont temps ici-bas rempli de futilités qui n'ont été d'aucun intérêt pour sa Foi, ni pour sa vie et quels regrets !

Un des compagnons disait : Parfois, quand quelqu'un me parle, j'éprouve autant l'envie de lui répondre que l'assoiffé de boire, mais je m'abstiens de peur que ce soit un surplus de parole.

(8). D'après Bayhaqui, et al Baraoui (classé hassane).


3. Parler vainement

Il est dans les habitudes des gens de parler dans leurs assemblées, des femmes, des histoires des débauchés dans les tavernes, des rois, des riches et leur vie de luxe, et de leurs mauvaises habitudes, de rire des gens et de dire des vanités. Cela est illicite. Allah dit dans le Coran :
« Dans le Livre, Il vous a déjà révélé ceci : lorsque vous entendez qu'on renie les signes de Dieu et qu'on s'en rit, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu'à ce qu'ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. Dieu rassemblera, certes, les hypocrites et les mécréants, tous dans l'Enfer » ( Coran, 4/140).

Le Prophète - sur Lui la Grâce et la Paix a dit :
« Un homme profère un mot pour faire rire les gens de l'assemblée, et par ce mot il chute dans l'Enfer plus loin qu'une étoile ».

Il a dit également :
« L'homme prononce un mot qui provoque la satisfaction de Dieu, il ne pensait pas que ce mot atteindrait ce qu'il a atteint, et Dieu lui accorde, par ce mot Sa satisfaction jusqu'au jour du jugement, de même un homme prononce un mot qui provoque la colère de Dieu, il ne croit pas qu'il atteindrait ce qu'il a atteint, et Dieu lui inflige par ce mot Son courroux jusqu'au jour du jugement» (9).

Le Prophète a dit : Dieu dit : " J'ai partagé la prière en deux parties égales entre Moi et Mon serviteur, et à Mon serviteur ce qu'il demande." Lorsque l'adorateur dit : " Louange à Allah Seigneur des mondes" , Dieu dit : "Mon serviteur m'a loué." Lorsqu'il dit :" Le Tout Misericordieux, Le Très Misericordieux", Dieu dit : " Mon serviteur M'a complimenté." Lorsqu'il dit :" c'est Toi que nous adorons et c'est de Toi dont nous implorons secours", Dieu dit : " ceci est entre Moi et Mon serviteur et J'exaucerai Mon adorateur." Lorsqu'il dit :" Guide-nous sur le droit chemin, le chemin de ceux que Tu as comblé de faveurs, non de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des egarés", Dieu dit : " Ceci est à Mon serviteur et J'exaucerai Mon adorateur".

( D'après Ahmed et Muslim )

Abu Hurayrah rapporte que le Prophète a dit : " Dans le chapitre "La Vache" se trouve un verset qui est le meilleur des versets du Coran. Il n'est pas récité dans une maison sans que le demon ne la quitte. C'est le verset de la "Chaise divine" ( Ayatul Kursiy )."

( Rapporté par Al-Hakam et Al-Bayhaqiy )

Le Prophète a dit : Dieu dit : " J'ai partagé la prière en deux parties égales entre Moi et Mon serviteur, et à Mon serviteur ce qu'il demande." Lorsque l'adorateur dit : " Louange à Allah Seigneur des mondes" , Dieu dit : "Mon serviteur m'a loué." Lorsqu'il dit :" Le Tout Misericordieux, Le Très Misericordieux", Dieu dit : " Mon serviteur M'a complimenté." Lorsqu'il dit :" c'est Toi que nous adorons et c'est de Toi dont nous implorons secours", Dieu dit : " ceci est entre Moi et Mon serviteur et J'exaucerai Mon adorateur." Lorsqu'il dit :" Guide-nous sur le droit chemin, le chemin de ceux que Tu as comblé de faveurs, non de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des egarés", Dieu dit : " Ceci est à Mon serviteur et J'exaucerai Mon adorateur".

( D'après Ahmed et Muslim )



Abu Hurayrah rapporte que le Prophète a dit : " Dans le chapitre "La Vache" se trouve un verset qui est le meilleur des versets du Coran. Il n'est pas récité dans une maison sans que le demon ne la quitte. C'est le verset de la "Chaise divine" ( Ayatul Kursiy )."

( Rapporté par Al-Hakam et Al-Bayhaqiy )


O Seigneur ! A Toi la louange comme il sied à la majesté de Ton visage et à la grandeur de Ton autorité.

'AbdAllah ibnu 'Umar rapporte que le Prophète raconte qu'un serviteur de Dieu dit un jour : « O Seigneur ! A Toi ... » Les deux Anges chargés de noter les bonnes et mauvaises actions ne surent comment inscrire cette formulation. Ils dirent à Dieu : « O Seigneur ! Ton serviteur a prononcé des mots que nous ne savons inscrire. »Dieu dit, alors qu'Il est parfaitement au courant : « Et qu'a dit mon serviteur ? » Et aux deux Anges de répondre : « O Seigneur ! Il a dit : O Seigneur ! A Toi ... » Dieu leur dit : « Inscrivez ses propos tel qu'il les a prononcés, Je le récopenserai le jour où il Me rencontrera. »

( Rapporté par Ahmed et Ibnou Majah )

Soubhan Allahi wa bihamdihi, 'adada khalqihi, wa ridha nafsihi, wa zinata 'archihi, wa midada kalimatih

Pureté et louange à Allah autant de fois qu'il existe de créatures, autant que cela Lui plaît, autant que pèse Son Trône, comme autant d'encre qu'il faut pour écrire Ses paroles. »

Djuwayriya, la mère des croyants rapporte que le Prophète sortit tôt pour accomplir la prière du matin soubh à la mosquée. Il s'en retourna après avoir accompli la prière de dhouha et la trouva assise, il lui dit : « Tu es restée ainsi depuis que je t'ai quitté ? » A elle de répondre : « Oui, » Il lui dit alors : « Je connais quelques paroles qui, si elles devaient être comparées à toutes les invocations que tu as dites depuis ce matin, l'emporteraient : Pureté et louange ... »

( Rapporté par Mouslim )

Radhitou billahi rabba, wa bil Islami dina, wa bi mouhammad – sallAllahou 'alayhi wa sallam – nabiyyane wa rassoula

Il m'agrée qu'Allah soit mon Seigneur, que l'Islam soit ma religion et Mohammed soit un Prophète et Messager.

Abou Salama rapporte qu'il a entendu le Prophète dire : « Celui qui dit trois fois matin et soir : Il m'agrée ... Dieu se fera un devoir de lui accorder son agréement. »

( Rapporté par Abou Dawoud, At-Tirmidhiy, An-Nassaiy et Al-Hakam)

Abdallah ibnu Khubayb rapporte que le Prophète a dit : « Récite trois fois matin et soir ces trois chapitres : « Le culte pur et les deux talismaniques (Al-mou'awidatan : l'aube naissante et les humains ) », elles te suffiront plus que toute autre chose. »

( Rapporté par : At-Tarmidhiy et An-Nassaiy )

'Uqba rapporte que le Prophète a dit : « O Uqba, veux-tu que je t'apprenne les deux meilleurs chapitres qui ont été récités ? Récite : « Dis : je cherche refuge auprès du Seigneur de l'aube naissante» et « Dis : je cherche refuge auprès du Seigneur des hommes. » O 'Uqba nul n'a demandé ni ne s'est protégé par des paroles meilleures »

( Rapporté par : Ahmed, An-Nassaiy et Al-Hakam )

Allahoumma ma asbaha ( amsa ) bi ni'matine, aw bi ahadine min khalqik faminka wahdaka la charika lak, falakal hamdou wa laka sh-shukr.

O Seigneur ! En ce jour montant ( ou : nuit tombante ), quelque soit le bienfait qui m'arrive ou qui arrive à toute autre créature provient de Toi, l'Unique sans associé, à Toi la louange et le remerciement.

'Abdallah ibnou 'Abbas rapporte que le Prophète a dit : « Celui qui récite trois fois matin et soir cette invocation, Dieu prend sur Lui d'achever sur ce fidèle-là l'accomplissement de Ses bienfaits. »

( Rapporté par Abou Dawoud.)

Abu Dhar rapporte que le Prophète a dit : " Dieu a conclu le chapitre de "La Vache" par deux versets dont Il m'a fait don et qu'il a tiré de Son trésor qui se trouve sous Son Trône. Apprenez-les, et enseignez-les à vos femmes et à vos enfants car ils sont prière, récitation et invocation."

( Rapporté par Al-Hakam )

 

 

Publié dans ADORATIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article