LE HIJAB : MODE D'EMPLOI

Publié le par Sahih Din

 

 
INTRODUCTION

La réalité spirituelle du hijab n’est que peu connue. Malheureusement nous constatons qu’aujourd’hui des polémiques s’entretiennent toujours au sein de la communauté musulmane sur le quand, comment et pourquoi porter le hijab.

Une chose est certaine cependant et doit l’être pour nous toutes, c’est que le hijab est Fard (obligatoire).

Rappelons qu’il n’y a pas d’obéissance dans la désobéissance à Allah (Subhanahou wa ta’Ala), et qu’ il n’est donc pas autorisé, quand on se dit « muslima » de prendre certaines règles de l’Islam pour en laisser d’autres sur le côté.

Il est certain que le chemin spirituel est différent selon chacune. Mais ce qui est plus sûr encore, c’est que Dieu exige de chacune d’entre nous que nous apprenions notre religion, et de faire de cette étude est un acte d’adoration envers notre Seigneur et Créateur.

Le port du hijab, en tant qu’élément de soumission envers Allah (Subhanahou wa ta’Ala), et en tant qu’élément préservant notre moralité et notre chasteté, fait partie de ces actes d’adoration envers Allah az Zawjal.

A l’heure actuelle, il est malheureux de constater que l’on prend prétexte des problèmes sociaux pour ne pas porter le hijab.

Il est plus facile de craindre la société et de clamer qu’avec la tenue islamique il n’est pas possible de trouver un emploi, que de craindre Dieu dans sa punition et de lui demander secours, alors que LUI Seul est le Pourvoyeur.

Bien entendu la société est ce qu’elle est, mais notre foi doit être entretenue.

Le chemin du Paradis n’est pas un chemin facile, et il ne faut pas croire que pour y parvenir nous ne seront pas éprouvées.

Sourate 3 - Verset 200:

« Ô les croyants! Soyez endurants. Incitez-vous à l'endurance. Luttez constamment (contre l'ennemi) et craignez Allah, afin que vous réussissiez »

Mais si l’on frappe à la bonne porte, celle de Allah Subhanahou wa ta’Ala. Qui peut nous certifier que les personnes qui nous sont ennemies aujourd’hui, ne nous seront pas favorables demain ? Allahou ‘alam (Dieu est plus savant)

Il nous faut garder en tête , chères sœurs, ce que Aïcha (radhia Allahou ‘anha) a dit :

« Ne cherche pas à t’attirer l’agrément des gens en t’attirant la colère de Dieu ;

Cherche plutôt l’agrément de Dieu même si tu dois t’attirer la colère des gens. » A côté du rappel de l’importance spirituel du hijab dans l’islam, il y a toute la problématique sociale qui est à démystifier :

Les discussions concernant le hijab manquent souvent sincèrement d’objectivité en tant qu’élément vu avec les yeux de la crainte et du préjugé.

Pour certains, le hijab renvoie inéluctablement au statut inférieur de la femme et à l’obscurantisme. Pour d’autres, qui sont au sein de notre communauté, il est devenu un phénomène de mode ou reste une tradition.

Il est plus que temps de craindre Dieu, de savoir pourquoi on porte le hijab, et de démystifier les polémiques autour de notre symbole d’appartenance à l’Islam.

Tout au long de ce fascicule, je tenterai incha’Allah, de donner une définition correcte du hijab, rappelant qu’il ne s’agit pas seulement de se couvrir les cheveux en présence d’étrangers, mais bien de ne laisser paraître que le visage et les mains et d’être responsable du hijab par le comportement chaste et vertueux qu’applique la musulmane.

Je parlerai également incha’Allah de l’habit islamique que la musulmane se doit de porter en présence d’étrangers et qui se définit selon 8 conditions bien précises.

Je passerai également en revues les principales objections au port du hijab, en tentant d’apporter des explications islamiquement correctes pour contrer son refus.

Le hijab ne doit pas être le complexe de la musulmane, mais au contraire, sa fierté d’appartenir à une grande communauté, égalitaire entre chacun de ses fidèles, ou seule la piété entretient les différences.

Qu’Allah Subhanahou wa ta’Ala nous aide chacune à entretenir notre foi, à ordonner le convenable et à interdire le blâmable, qu’IL nous fasse miséricorde et nous accepte parmi ses pieux serviteurs.

Amine.
 
 
 
 
 

Publié dans ADORATIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article