La virginité

Publié le par Sahih Din

 

Si tu veux que ta future femme soit vierge, il faut que toi aussi tu sois vierge sinon tu n'es pas du tout juste.

Le problème pour les filles est que si elles ne sont plus vierges, ça peut se découvrir assez vite.
Les garçons, eux, sont tranquilles.
Ils peuvent jouer les vierges et mentir sur ça, rien ne les dénoncera s'ils ont fait des bêtises.
Au moins, tant qu'ils seront sur Terre, car dans leur tombe, ce sera une autre histoire...

Si tu ne veux te marier qu'avec une fille vierge, sois toi-même vierge ou bien tais-toi.
Dans tous les cas, il ne t'appartient pas de juger les autres.
Tu fais tes coups en douce et ensuite tu montres du doigts les autres ?

Mon conseil : ne demande pas aux autres ce que toi tu n'es pas capable de faire.
N'oublie pas que tu seras jugé apres ta mort.
A ce moment là, tu ne pourras rien cacher de tes bêtises.

Et ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit.
Je dis que les frères et les soeurs doivent rester vierges jusqu'au mariage.
Je dis aussi aux pères qu'il faut qu'ils soient justes envers leurs garçons et leurs filles :
il ne faut pas laisser les garçons gambader tranquillement et faire la misère aux filles qui font le moindre faux pas.
Le péché est aussi grave s'il est commis par un garçon ou par une fille.
Ce n'est pas une question de fierté familiale.

Profitons du fait que nous sommes encore vivant pour nous repentir, qu'on ait fait des bêtises ou non.

N'oublie pas qu'ALLAH pardonne tous les péchés tant que tu Lui demandes.
Il n'est JAMAIS trop tard pour arrêter tes délires et revenir sur le droit chemin.

Il ne faut pas écouter Shaytan s'il te dit que ça ne sert à rien car tu as déjà fais des bêtises.

Aussi, demande à ALLAH de pardonner à tes frères et soeurs et à tous les musulmans.
Ne sous-estime pas ce conseil.


Les regards ne peuvent l'atteindre, cependant qu'Il saisit tous les regards.
Et Il est le Doux, le Parfaitement Connaisseur.
(Sourate 6, 103)
 
 

Publié dans ADORATIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article