Hadith koudsi

Publié le par Sahih Din

 

 

Au Nom de Dieu - Bismilah Er-Rahman Er-Rahim


Mahmoud ibn Labib radi Allah 'anhou - Que Dieu l'agrée - rapporta que le messager d’Allah Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - dit : Ce que je crains le plus pour vous est le polythéisme mineur. Ils (les compagnons) dirent : O messager d’Allah ! Que veut dire le polythéisme mineur ?
Il Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - dit : L’ostentation ; Allah le Tout Puissant leur dira le jour de la résurrection- lorsqu’Il jugera les gens selon leurs œuvres : Allez chercher ceux à qui vous faisiez l’ostentation dans le monde séculaire et regardez si vous trouveriez de récompense. (Mousnad Ahmed)
Hadith sahih.

_____________________________________________________________

Abou Hourayra radi Allah 'anhou - Que Dieu l'agrée - a dit : J’ai entendu le messager d’Allah Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - dire : Le premier qui sera jugé le jour de la résurrection sera un homme qui était tombé en martyr, on l’emmènera et on lui citera les bienfaits et Allah Soubhanahou wa Ta'ala lui dira : qu’as-tu fait ? Il dira : j’ai combattu pour Ta cause jusqu’à ce que je fus tombé en martyr. Allah Soubhanahou wa Ta'ala dira : tu as menti, tu as plutôt combattu afin qu’on dise : il est courageux, ce qui fut dit. Puis on ordonnera de le traîner sur le visage et de le jeter en enfer. On amènera un autre homme qui avait appris le Coran et d’autres sciences et les avait enseignées, on lui citera ses bienfaits qu’il reconnaîtra et Allah Soubhanahou wa Ta'ala lui dira : qu’as-tu fait avec ces bienfaits ? Il dira : j’ai appris le Coran ainsi que cette science que j’ai enseignée pour ta cause. Allah Soubhanahou wa Ta'ala lui dira : tu as menti, plutôt tu as appris pour qu’on dise : il est savant et tu as appris le Coran pour qu’on dise : il est réciteur, ce qui fut dit. On commandera alors qu’on le traînera sur son visage et qu’on le jettera en enfer. On amènera un troisième a qui Allah Soubhanahou wa Ta'ala avait donné de différentes sortes de bienfaits et de richesses, on lui montrera ses bienfaits qu’il reconnaîtra. Allah Soubhanahou wa Ta'ala lui dira : qu’as-tu fait de ses bienfaits ? Il dira je n’ai jamais négligé de chemin que Tu veux que j’y dépense sans que je n’y dépense pour Ta cause. Allah Soubhanahou wa Ta'ala lui dira : tu as menti ; plutôt tu as dépensé pour qu’on dise : il est généreux, ce qui fut dit. On le traînera alors sur son visage et on le jettera dans le feu. (Mouslim et An-Nasai)
Hadith sahih.

_____________________________________________________________


Abou Hourayra radi Allah 'anhou - Que Dieu l'agrée - rapporta que le messager d’Allah Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - dit « Allah le Tout puissant dit : Je me passe bien des associés, celui qui fait une œuvre en associant autrui avec Moi, je l’abandonnerai lui et son association (Mouslim).
 
 
 
Abou Hourayra radi Allah 'anhou - Que Dieu l'agrée - rapporta que le messager d’Allah Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - a dit : Allah Soubhanahou wa Ta'ala dit : Si mon serviteur a l’intention de faire un mal (O anges !), ne l’inscrivez pas jusqu'à ce qu’il le fasse, s’il le fait alors inscrivez le tel qu’il est ; mais s’il s’abstient de le faire pour Ma cause, alors inscrivez son acte comme une bonne œuvre. Si par contre, il a l’intention de faire un bien, mais ne le fait pas, inscrivez le comme bonne œuvre ; et s’il le fait alors inscrivez son acte comme dix bonnes œuvres jusqu’à sept cents fois. (Al-Boukhari, Mouslim et Al-Tirmithi)
Hadith sahih.


_____________________________________________________________



Abou Said Al-Khoudari radi Allah 'anhou - Que Dieu l'agrée - rapporta que le messager d’Allah Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - dit : Allah Soubhanahou wa Ta'ala dira aux habitants du paradis : O habitants du paradis ! Ils diront : Nous voici, O notre Seigneur ! Tout le bien est entre tes mains. Allah Soubhanahou wa Ta'ala leur demandera : « Etes-vous contents ? Ils diront : pourquoi ne le devrons-nous pas l’être alors que tu nous as donné ce que tu n’as donné à aucune de tes créatures ? Allah Soubhanahou wa Ta'ala dira alors : je vais vous donner quelque chose de mieux que cela. Ils diront : O notre Seigneur ! Et qu’est ce qu’il y a de mieux que ceci ? Allah Soubhanahou wa Ta'ala dira : Je vous comblerai de Mon agrément et je ne serai en colère contre vous. ( Al-Boukhari et Mouslim).
 
 
 
Abou Said Al-Khoudari radi Allah 'anhou - Que Dieu l'agrée - rapporta que le messager d’Allah Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - dit : Allah Soubhanahou wa Ta'ala dira (le jour de la résurrection) : O Adam ! Adam répondra : Me voici O Allah ! Tout le bien est entre tes mains. Allah Soubhanahou wa Ta'ala dira : Emmène les gens de l’enfer. Adam dira : O mon Seigneur ! Combien sont-ils ? Allah Soubhanahou wa Ta'ala dira : De chaque mille, prends neuf cent quatre vingt dix neuf. En entendant cela, les cheveux des enfants deviendront blancs et chaque femme enceinte aura une fausse couche. On aura l’impression que les hommes sont ivres sans qu’ils ne le soient, mais le châtiment d’Allah sera grand. Les compagnons du prophète demandèrent : O messager d’Allah ! Qui sera cette personne sauvée de l’enfer ? Il dit : Réjouissez-vous, une personne sera de vous et mille de Gog et Magog. Le prophète Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - ajouta : Par celui qui détient mon âme dans sa main ! J’espère que vous serez le quart des habitants du paradis. Nous criâmes : Allah ou Akbar. Il dit aussi : j’espère que vous serez le tiers des habitants du paradis. Nous criâmes : Allah ou Akbar. Il dit aussi : j’espère que vous serez la moitié des habitants du paradis. Nous criâmes : Allah ou Akbar. Il dit aussi : Vous les musulmans étés comme un poil blanc dans la peau d’un bœuf noir. (Al-Boukhari et Mouslim).


_____________________________________________________________




Obada ibn As-Samit radi Allah 'anhou - Que Dieu l'agrée - dit : Un jour le prophète Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - manqua à ses compagnons, alors qu’ils l’encerclaient chaque fois qu’il se trouva parmi eux. Ils s’effrayèrent et crurent qu’Allah Soubhanahou wa Ta'ala lui choisit d’autres compagnons. Tout en songeant ainsi, ils virent le prophète Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - et prononcèrent le takbir (Allah ou Akbar) et dirent : O messager d’Allah ! Nous craignâmes qu’Allah Soubhanahou wa Ta'ala a choisi pour toi des compagnons autres que nous. Le messager d’Allah Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - dit : non, vous êtes plutôt mes compagnons dans ce monde ici-bas et dans l’au-delà. Allah Soubhanahou wa Ta'ala m’éveilla et me dit : O Mohammed ! Je n’ai jamais envoyé un prophète ou un messager sans qu’il ne me demandât une demande et je la lui accordasse. O Mohammed ! Demande alors et on t’accordera. J’ai demandé le droit d’intercession en faveur de ma communauté le jour de la résurrection.
Abou bakr dit : O messager d’Allah : que veut dire l’intercession ? Il dit : je dis O mon Seigneur ! Mon intercession que j’ai épargnée auprès de toi. Le Seigneur dira : Oui et Il sortira le reste de ma communauté de l’enfer et les envoiera au paradis. (Mousnad Ahmed)
Hadith hasan.


_____________________________________________________________



Abou Hourayra radi Allah 'anhou - Que Dieu l'agrée - rapporta qu’on demanda au messager d’Allah Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - : O messager d’Allah ! Verrons-nous notre Seigneur le jour de la résurrection ? Le messager d’Allah Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - répondit : Eprouvez-vous de la gêne à pouvoir voir le soleil en pleine journée quand aucun nuage ne le cache ? On dit : non. Il dit : Eprouvez-vous de la gêne à pouvoir voir la pleine lune quand aucun nuage ne la cache ? On dit : non. Il dit : Eh bien par celui qui détient mon âme dans sa main, vous n’éprouverez en regardant votre Seigneur que ce que vous éprouvez en regardant le soleil ou la lune. Allah Soubhanahou wa Ta'ala rencontrera son serviteur et lui dira : Ne t’ai-je pas honoré, donné le pouvoir, fait marié, soumis les chevaux et les chameaux, et t’a fait dominer et te déplacer ? Il dira : si. Il dira : Savais-tu que tu vas me rencontrer ? Il dira : non. Il lui dira : Alors je t’oublie comme tu m’as oublié. Ensuite, il rencontrera le second et lui dira : Ne t’ai-je pas honoré, donné le pouvoir, fait marié, soumis les chevaux et les chameaux, et t’a fait dominer et te déplacer ? Il dira : si. Il dira : Savais-tu que tu vas me rencontrer ? Il dira : non. Il lui dira : Alors je t’oublie comme tu m’as oublié. Ensuite il rencontrera le troisième et lui dira la même chose et il répondra : O mon Seigneur, je me suis acquitté de la prière, du jeune et de la charité ; il louera Allah de son mieux. Allah Soubhanahou wa Ta'ala lui dira : C’est ainsi alors, Nous allons apporter les témoins, et il pensera en soi-même, qui va être témoin contre lui, on commandera à sa bouche de ne plus parler et à sa jambe, sa chair et ses os de parler. Alors sa jambe, sa chair et ses os témoigneront de ses œuvres et ce afin qu’il ne trouve aucune excuse, celui-là est l’hypocrite et celui-là duquel est en colère Allah. (Mouslim et Abou Dawoud)


_____________________________________________________________
 
Abou Hourayra radi Allah 'anhou - Que Dieu l'agrée - rapporta que le messager d’Allah Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - a dit : Chaque dernier tiers de chaque nuit, Allah Soubhanahou wa Ta'ala descend au ciel le plus bas et dit : Qui M’invoque afin que Je l’accueille, qui Me demande afin que Je lui donne, qui M’implore afin que Je lui pardonne. (Al-Boukhari, Mouslim, Abou Dawoud, An-Nasai, At-Tirmithi et Ibn Majah).


_____________________________________________________________




Abou Hourayra radi Allah 'anhou - Que Dieu l'agrée - rapporta que le messager d’Allah Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - dit : Allah Soubhanahou wa Ta'ala dira le jour de la résurrection : O fils d’Adam ! Je suis tombé malade et tu ne m’as pas visité. L’homme dira : O mon Seigneur ! Comment te visiterai-je alors que tu es le Seigneur des mondes. Allah Soubhanahou wa Ta'ala dira : Ne t’es-tu pas rendu compte que Foulan (untel) tomba malade et tu ne l’as pas visité, ne t’es-tu pas rendu compte que si tu l’avais visité, tu m’aurais trouvé chez lui ? O fils d’Adam ! Je t’ai demandé à manger et tu ne m’as pas donné à manger. L’homme dira : O mon Seigneur ! Comment te donnerai-je à manger alors que tu es le Seigneur des mondes. Allah Soubhanahou wa Ta'ala dira : Foulan (untel) ne t’a-t-il pas demandé à manger et tu ne lui as pas donné à manger, ne t’es-tu pas rendu compte que si tu lui avais donné à manger, tu aurais trouvé cela auprès de moi ? O fils d’Adam ! Je t’ai demandé à boire et tu ne m’as pas donné à boire. L’homme dira : O mon Seigneur ! Comment te donnerai-je à boire alors que tu es le Seigneur des mondes. Allah Soubhanahou wa Ta'ala dira : Foulan (untel) ne t’a-t-il pas demandé à boire et tu ne lui as pas donné à boire, ne t’es-tu pas rendu compte que si tu lui avais donné à boire, tu aurais trouvé cela auprès de moi ? (Mouslim).
 
Abou Hourayra radi Allah 'anhou - Que Dieu l'agrée - rapporta que le prophète Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - a dit : Allah Soubhanahou wa Ta'ala créa Sa création et quand il l’acheva, la consanguinité se leva et s’accrocha à Allah. Allah Soubhanahou wa Ta'ala lui demanda : Qu’est ce qu’il y a ? Elle dit : Je cherche protection auprès de Toi de la rupture. Allah Soubhanahou wa Ta'ala lui dit : Accepteras-tu que Je favorise celui qui te préserve et que Je prive de Mes faveurs celui qui rompt avec toi ? Elle dit : Oui, O Seigneur ! Puis Allah Soubhanahou wa Ta'ala lui dit : Tu as ce que tu veux.

Abou Hourayra poursuivit : Si vous voulez, vous pouvez réciter ce verset : {Si vous vous détournez, ne risquez-vous pas de semer la corruption sur terre et de rompre vos liens de parenté} (47 ; 22) (Al-Boukhari et Mouslim).


_____________________________________________________________



Abou Hourayra radi Allah 'anhou - Que Dieu l'agrée - rapporta que le messager d’Allah Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - dit : Allah Soubhanahou wa Ta'ala dit le jour de la résurrection : Où sont ceux qui s’aiment l’un l’autre pour Ma cause ? Par Ma majesté, je les ombrage dans Mon ombre aujourd’hui où il n’y a d’ombre que le Mienne. (Mouslim)


_____________________________________________________________




Abou Moussa Al-Ach’ari radi Allah 'anhou - Que Dieu l'agrée - rapporta que le messager d’Allah Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - dit : Lorsque l’enfant d’une personne meurt, Allah Soubhanahou wa Ta'ala dit a ses anges : Avez-vous pris l’âme de Mon fidèle ? Ils disent : Oui.
Allah Soubhanahou wa Ta'ala dit : Avez-vous pris le fruit de son cœur ? Ils disent : Oui.
Allah Soubhanahou wa Ta'ala dit : Qu’a dit Mon serviteur ? Ils disent : Il t’a loué et dit : Nous sommes à Dieu et à lui nous retournons.
Allah Soubhanahou wa Ta'ala dit : Erigez pour Mon fidèle une maison dans le paradis et appelez-la la maison de louange (Al-tirmithi et zawaid ibn hibban) hadith hasan


_____________________________________________________________




Ibn Abbas radi Allah 'anhou - Que Dieu l'agrée - rapporta que le messager de Dieu Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - dit : Satan dit : O mon Seigneur ! Tu n’as dépassé personne parmi tes créatures sans que Tu ne lui aies assuré une subsistance et une vie ; quelle est donc ma subsistance ? Allah Soubhanahou wa Ta'ala dit : Lequel sur quoi on n’évoque pas le nom d’Allah. (Abou Naim dans Al-hilyah) hadith sahih


_____________________________________________________________




Jondob ibn Abdillah radi Allah 'anhou - Que Dieu l'agrée - rapporta que le messager d’Allah Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - dit: Parmi les nations qui étaient avant vous, il y avait un homme blessé et sa douleur était si intense qu’il ne pouvait plus la supporter. Il prit un couteau et coupa sa main ; il saigna jusqu'à la mort. Allah le Tout puissant dit : Mon serviteur s’est précipité à se donner le mort, alors je lui interdis le paradis ; (Al-Boukhari et Mouslim).
 
Ibn Abbas radi Allah 'anhou - Que Dieu l'agrée - rapporta que le messager d’Allah Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - dit : Allah Soubhanahou wa Ta'ala dit : Le fils d’Adam M’a démenti et il n’a pas le droit de le faire, il M’a insulté et il n’a pas le droit de le faire. En ce qui concerne le mensonge, il présume que Je ne peux pas le recréer comme Je le fis auparavant ; et en ce qui concerne l’insulte, il dit qu’Allah a un fils alors que Je suis l’Unique à être imploré, Je n’ai jamais engendré ni été engendré non plus ; et nul n’est égal à Moi. (Al-Boukhari et Mouslim)


_____________________________________________________________




Abou Hourayra et Abou Said Que Dieu les agrées (pluriel pour pls compagnons) témoignèrent que le messager d’Allah Sallallahou 'Alayhi wa salam - que la Paix et le Salut soient sur lui - dit :
Lorsque le fidèle dit : « Il n’y a point de divinité en dehors d’Allah et Allah est plus Grand », Allah Soubhanahou wa Ta'ala dit : « Mon serviteur dit la vérité, certes, il n’y a point de divinité en dehors de Moi et je sui le plus Grand ».
Lorsque le fidèle dit : « Il n’y a point de divinité en dehors d’Allah, l’Unique », Allah Soubhanahou wa Ta'ala dit : « Mon serviteur dit la vérité, certes il n’y a point de divinité en dehors de Moi et Je suis l’Unique ».
Si le fidèle dit : « Il n’y a point de divinité en dehors d’Allah sans aucun associé », Allah Soubhanahou wa Ta'ala dit : « Mon serviteur dit la vérité, il n’y a point de divinité en dehors de Moi et Je suis sans aucun associé ».
Si le fidèle dit : « Il n’y a point de divinité en dehors d’Allah, à Lui appartiennent la royauté et la louange », Allah Soubhanahou wa Ta'ala dit : « Mon serviteur dit la vérité, certes Il n’y a point de divinité en dehors de Moi et a Moi appartiennent la royauté et la louange ».
Et si le serviteur dit : « Il n’y a point de divinité en dehors d’Allah et il n’y a point de pouvoir et de force que grâce à Allah », Allah Soubhanahou wa Ta'ala dit : « Mon serviteur dit la vérité, certes il n’y a point de divinité en dehors de Moi et il n’y a point de pouvoir et de force que grâce a Moi ». (Ibn Majah, Al-thirmithi et Ibn Hibban).
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Publié dans ADORATIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article