Le Mariage

Publié le par Sahih Din


Le Mariage

La nature est faite de telle sorte que l'homme et la femme sont attirés l'un par l'autre. Cette attirance naturelle les lie et les conduit à vivre une vie commune et à former une famille. Cette tendance naturelle ou l'instinct sexuel, à l'instar de tout autre instinct, doit être guidé vers la bonne direction afin d'être au service du couple et de l'humanité entière.

Bien que la vie commune du mari et de la femme tire son origine de l'instinct sexuel, elle s'érige graduellement en une forme profonde de relation spirituelle, sentimentale, sociale et économique. C'est ce que nous appelons union conjugale ou matrimoniale.

A l'éveil d'un vif désir d'établir des relations conjugales entre eux, l'homme et la femme concluent un contrat qu'on appelle mariage ou contrat matrimonial.

Ce contrat a une grande importance dans la vie humaine, car il unit l'existence de deux personnes de plusieurs façons. Il pose les fondations de la vie d'un enfant humain et influence profondément son corps, sa vie, sa pensée et ses actions futurs. C'est pourquoi le contrat de mariage est considéré comme sacré par les différentes nations, et une attention particulière est accordée, dans divers systèmes légaux, aux questions y ayant trait.

L'Islam aussi a attaché une grande importance à la question du mariage dans son système social. Nous constatons à travers le saint Coran et les dits du saint Prophète, que le mariage a été vivement encouragé. Le saint Prophète a dit: "Aucune institution islamique n'est aimée par Allah plus que celle du mariage... "

L'objectif fondamental du mariage en Islam consiste à:

1) Assurer une atmosphère confortable pour le mari et la femme;

2) Produire une nouvelle génération, et élever des enfants sains, fidèles et vertueux.

Concernant le premier objectif, le Coran dit:

ouvrir verset Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. fermer verset
(Sourate al-Roum, 30: 21)

Un mari et une femme musulmans qui suivent le Coran doivent être toujours une source de confort l'un pour l'autre. Leurs relations mutuelles doivent être plus qu'une simple jouissance sexuelle, pour atteindre au stade d'une amitié cordiale accompagnée d'une bienveillance et d'une sympathie réciproque. Un accord qui unit l'existence même du mari et de la femme et qui donne une couleur et un rythme nouveau à leur vie. Il les sort de la vraie solitude pour en faire un couple, au lieu d'être des individus esseulés, et pour les rendre complémentaires l'un de l'autre.

Le choix d'un conjoint

L'une des plus grandes questions concernant le mariage et la formation d'une famille est le choix du conjoint. A cet égard une attention
particulière doit être accordée.

La liberté

La liberté dans le choix du mari ou de la femme est un principe auquel l'Islam a attaché beaucoup d'importance, car une vie conjugale satisfaisante dépend de la compatibilité intellectuelle, spirituelle
et morale entre les deux époux. Cette compatibilité peut exister seulement si les deux parties sont libres dans leur choix, et qu'elles se choisissent l'une l'autre de leur propre volonté libre, après une
réflexion profonde et sans aucune contrainte. Autrement, leur vie conjugale ne serait pas une vie douce et satisfaisante. Aucune contrainte n'est autorisée dans ce domaine, comme dans l'Islam entier:

ouvrir verset Nulle contrainte en religion! Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu'il croit en Allah saisit l'anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient. fermer verset
(Sourate La vache (Al-Baqarah) 2:256)

Donc il est à rappeler à ce propos que les parents ne doivent pas obliger leurs enfants à se marier contre leur volonté. Bien qu'étant donné qu'un mariage établira un contact social entre deux familles, il est à conseiller aussi bien aux garçons qu'aux filles de consulter leurs parents pour ce qui concerne le choix de leurs futurs maris ou femmes. Une telle
consultation équivaut à un témoignage de respect aux parents, et à un signe de gratitude pour toutes les difficultés qu'ils ont subi pour élever leurs enfants. Cela conduit également à une meilleure entente entre
les familles des deux parties. Au-delà de tout cela, agir de la sorte, c'est le moyen le plus approprié de bénéficier de l'expérience personnelle et de la connaissance sociale des parents concernant le choix du partenaire de la vie et la conduite conjugale appropriée.

Les parents sont encouragés à prendre en considération, lorsqu'ils guident leurs enfants, les exigences réelles de ceux-ci, les nouvelles conditions dans lesquelles ils auront à vivre. Ils doivent comprendre que le mariage concerne en premier lieu leurs enfants et leur vie future, ainsi que celle de leurs propres futurs enfants, et non eux-mêmes. Donc,
au moment de telles consultations, ils doivent en première instance s'assurer que la future épouse de leur fils ou futur époux de leur fille possède les nobles qualités fondamentales, et non celles du deuxième ou troisième degré, et ils ne doivent pas se laisser influencer par des considérations illusoires, telles que la richesse et la position sociale de la
famille du futur fiancé ou de la future fiancée.

L'égalité ou la convenance générale dans l'alliance matrimoniale

Dans les sociétés à système tribal, chaque tribu assure qu'elle a une certaine distinction et, partant de là, elle prétend être supérieure aux autres. Ces prétentions fictives revêtent parfois la forme de discrimination raciale - comme le font par exemple les blancs qui croient à leur supériorité par rapport aux gens noirs (ceci n'est qu'un exemple parmi de milliers d'exemples de racisme a travers le monde entier et ne veut nullement dire que les blancs sont des racistes,
il existe des noirs racistes, des asiatiques racistes, des arabes racistes etc.) et parfois celle de nationalisme - comme on constate dans certaines nations du monde moderne.

Dans les sociétés de distinction de classes, de telles prétentions sont le fait de certaines classes, comme le personnel militaire, les hommes d'affaires, les politiciens, les bureaucrates, etc. L'une des conséquences de ce genre de prétention est que les membres d'une famille, d'une profession ou d'une classe sont toujours contraints de se marier uniquement entre eux, le partenaire devant obligatoirement appartenir à l'une des familles éminentes et célèbres.

Le mariage entre Blancs et Noirs est interdit. Le fils ou la fille d'un homme d'un officier militaire, d'un homme d'affaires ou d'un bureaucrate, ne peut épouser une fille ou un fils d'un travailleur ou d'un fermier.

Cette pratique inadmissible prévaut encore, plus ou moins, chez de soi-disant familles nobles. De telles familles s'opposent énergiquement au mariage de leurs enfants avec d'autres appartenant à des familles de
bas salaire, défavorisées et n'ayant pas une prétendue haute profession.

L'Islam dénonce une telle discrimination. Chaque Musulman est le frère d'un autre Musulman. Aucune personne n'est supérieure à une autre excepté en piété et en bonne action. L'Islam a revalorisé les basses
classes de la société et effacé toutes les inégalités. Maintenant aucun Musulman n'est méprisable ou bas. Le seul critère qui différencie chaque Musulman est sa foi et sa piété.

Ainsi, dans la société musulmane, la descendance, la nationalité, la position familiale et d'autres facteurs similaires ne constituent pas un obstacle au mariage entre deux Musulmans qui conviennent l'un à
l'autre selon les critères islamiques mentionnés ci-après.

Les critères du choix d'un époux

1 - La Foi et Moralité

Le premier critère du choix d'un mari ou d'une femme est sa foi - la foi en l'Islam et dans le mode de vie auquel il a appelé l'humanité. La société islamique est une société idéologique. Dans une telle société la
foi en son idéologie est la principale orbite de sa vie. Elle est la force motivante qui pousse la société vers les buts qu'elle lui a fixés. C'est pourquoi, lorsqu'on met au point un système ou une loi, il faut
prendre en considération tous les facteurs susceptibles de renforcer ou d'affaiblir la foi en son idéologie.

Dans la précédente section, nous avons dit que du point de vue de l'Islam, l'objectif du mariage n'est pas une simple jouissance sexuelle, mais aussi la création d'une atmosphère familiale saine, afin que:

Le mari et la femme puissent vivre en amour, affection et entente réciproques;

- Qu'ils puissent créer un environnement approprié pour la naissance et le développement des enfants, lesquels pourraient s'avérer des membres plus mûrs et plus actifs de la société idéologique islamique.

Il est évident que ces deux objectifs peuvent être atteints si le mari et la femme croient tous deux à l'Islam et qu'ils pratiquent ses enseignements le plus possible.

2 - La Compatibilité

La compatibilité et l'affinité dans les idées et les besoins du mari et de la femme sont l'un des facteurs qui contribuent le plus au succès d'un mariage. S'il y a compatibilité entre eux, il y a peu de risques
d'apparition de sérieux différends entre eux. S'il arrive qu'une divergence de vues surgisse, ils peuvent la résoudre facilement. Ainsi, on peut espérer que leur vie conjugale sera heureuse et satisfaisante. Par contre, un mariage émaillé de conflits entre le mari et la femme peut, non peut seulement ruiner leur vie, mais aussi détruire celle de leurs enfants et de leurs proches parents.

Les maris et les femmes qui mènent une vie conjugalesatisfaisante et heureuse sont seulement ceux qui:

- Réalisent le concept du mariage humain;

- Sont non seulement des partenaires de la vie, mais aussi des amis bienveillants et des associés fidèles;

- Estiment qu'il est nécessaire de coopérer l'un avec l'autre à tous les égards;

- S'abstiennent de toute forme d'arrogance et d'orgueil dans leurs relations réciproques;

- Respectent leurs droits réciproques et essaient de plaire l'un à l'autre.

3 - La Capacité Financière

Un homme musulman doit assurer les moyens de subsistance de sa femme et de ses enfants. Aussi est-il essentiel qu'il ait d'avance suffisamment d'argent pour s'acquitter de cette responsabilité. Un
mari convenable est celui qui est chaste et qui a une capacité financière.

Comment choisir un conjoint convenable?

Il n'y a pas de doute qu'il est essentiel de faire suffisamment d'investigations à propos d'un futur mari ou d'une future femme pour s'assurer qu'il/elle est à tous égards dignes d'un contrat solide et durable.

Une action hâtive entreprise sous l'emprise des émotions de la jeunesse ou imposée par la pression des proches, a toutes les chances de causer des inconvénients et des troubles. En tout cas, des investigations utiles et raisonnables doivent être entreprises.

 

 

 

Publié dans ADORATIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article